Skip to content →

Les Autocommutateurs ont-ils toujours leur place dans un marché gouverné par la VoIP Centrex ?

Avec l’avancée technologique d’aujourd’hui et l’apparition de nouvelles façons de communiquer, on se demande quel est l’avenir des autocommutateurs indispensables et très pratiques pour les entreprises il y a quelques années de cela. Un autocommutateur est un élément physique à installer dans l’entreprise servant à recevoir des appels sur la ligne fixe. Il peut utiliser le réseau de télécommunication classique (PABX) ou se servir du réseau internet, dans ce cas on l’appelle un IPBX. Actuellement, le marché de la télécommunication en entreprise tend de plus en plus vers la VoIP Centrex, une technologie qui se sert de la voix IP pour établir la communication sans que l’entreprise ait besoin d’acquérir un autocommutateur physique. En effet, ce dernier est virtualisé et tout est gérer dans un serveur distant. Alors, est-ce que les autocommutateurs ont-ils toujours leur place dans un marché gouverné par la VoIP Centrex ?

Un peu d’histoire pour mieux comprendre

Depuis longtemps la téléphonie d’entreprise fonctionne sur le principe que tous les utilisateurs sont reliés entre eux et avec les lignes extérieures par un standard. Dans les années 50, ce sont des standardistes qui se chargeaient de relier manuellement les lignes. Aujourd’hui, c’est l’autocommutateur téléphonique privé ou PABX (Private Automatic Branch eXchange), un standard physique, qui relie automatiquement ces connexions. Internet a permis de développer une nouvelle technologie téléphonique. En se servant du protocole IP (Internet Protocol), la ToIP (Telephony on Internet Protocol) est apparue. Une des solutions téléphoniques utilisant la voix IP (la VoIP Centrex) permet de se passer d’un autocommutateur physique.

Les autocommutateurs physiques utilisés en entreprises

Lorsque l’autocommutateur (PABX ou IPBX) devient obsolète, l’entreprise en profite pour se convertir vers les offres IP, notamment vers les IPBX. Souvent, elles attendent que les PABX soient amorties ou tombent en panne avant de les renouveler car la téléphonie est encore perçue comme un service nécessaire sans valeur ajoutée. L’intérêt des entreprises sur la voix IP s’explique par les atouts de cette technologie comme les avantages certains par rapport aux coûts d’acquisition et de maintenance des autocommutateurs. En effet, un PABX coûte cher surtout pour une entreprise qui possède plusieurs postes, il peut s’élever à des milliers d’euros. Une fois installé, le matériel n’est plus garantit par son fournisseur. Il n’est pas évolutif et n’offre pas beaucoup de fonctionnalités, au bout de quelque temps, l’entreprise doit en acheter un autre pour pouvoir rajouter des lignes ou profiter de certaines fonctionnalités.

Quant est-il des IPBX (Internet Private Branch Exchange) ? L’IPBX est déjà beaucoup plus intéressant. Pour faire simple, c’est un PABX utilisant le protocole Internet. Certaines entreprises optent pour cette solution en raison des avantages en termes de fonctionnalités. En effet, par rapport au PABX, l’IPBX offre une quinzaine de fonctionnalités dont la messagerie vocale ou le transfert d’appel. Il permet d’accéder à plusieurs services compris entre 50 et 500 selon la solution choisie. Certains services sont adaptés au type d’entreprise (hôtel, hôpital, etc.). Cependant, il reste l’inconvénient du coût d’acquisition et de maintenance de l’IPBX : une machine physique.

Le marché actuel reste en évolution

La tendance du marché se penche lentement mais surement vers la VoIP Centex car cette technologie permet la virtualisation de l’autocommutateur. Plus besoin d’acquérir un autocommutateur physique et de l’installer dans l’entreprise. Les services sont accessibles sur un cloud et fournis par un prestataire. Ils sont partagés avec d’autres entreprises sans que cela altère leur qualité. Le principal avantage du Centrex se trouve au niveau du plan financier, mais il est également plus facile de le paramétrer en comparaison aux autocommutateurs physiques. Il est donc plus facile à gérer par le département informatique. Les intégrateurs, ayant pris conscience de l’évolution du marché, transforment aujourd’hui leur modèle économique et peuvent proposer des offres aux clients. Ces derniers sont attirés par les offres qui leur évitent d’investir et leur permettent d’avoir une visibilité budgétaire.

Ainsi, les autocommutateurs tendent à disparaître. Cependant, certaines entreprises préfèrent encore les garder car elles veulent rester indépendantes financièrement par rapport aux prestataires de services. D’autres attendent qu’ils soient obsolètes pour se convertir vers la VoIP Centrex. Pour des raisons financières, l’entreprise peut faire d’importantes économies en adoptant le Centrex. Durant l’année 2016, une croissance de 6% a été attendue sur la part de marché des solutions externalisées. Pour avoir plus d’informations à ce sujet, contactez Infodeos.

Published in Uncategorized

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *