Skip to content →

Les enjeux écologiques, financiers et industriels du recyclage des consommables d’impression

Lorsque l’expression « recyclage des consommables d’impression » est évoquée, ce sont les papiers qui viennent directement en tête. En effet, les consommateurs sont souvent invités à recycler le papier. Cependant, le recyclage des cartouches d’impression permet également une importante économie des ressources naturelles. Quels sont les enjeux derrière cette pratique ? Est-ce vraiment nécessaire de recycler les consommables  et qu’est-ce que l’entreprise y gagne ? Cet article va détailler l’impact écologique, financier et industriel du recyclage des consommables d’impression.

Avant d’expliquer les enjeux, il est nécessaire de comprendre la gestion du recyclage des consommables. En général, les cartouches sont d’abord triées. Selon les possibilités, certaines vont être reconditionnées pour un nouvel usage, d’autres vont servir à produire de nouvelles matières premières ou vont être transformées en énergie. En effet, une cartouche est, dans sa globalité, composée de matériaux recyclables (plastique, métaux, etc.). Cela va donc permettre sa réutilisation ou sa transformation. Quant au papier, il sera recyclé pour avoir une nouvelle feuille vierge.

Les enjeux écologiques

A l’heure actuelle, les humains du monde entier consomment plus d’un million de cartouches d’encre par an dont près de 70 millions en France (ceci représente 900 tonnes). Le plastique utilisé dans leur fabrication peut prendre mille ans pour décomposer. Certains déchets finissent dans l’océan et affectent gravement la vie sous-marine. Ils contiennent des produits très toxiques pour l’environnement comme l’aluminium ou l’oxyde de fer. Comme chaque modification de l’environnement affecte la vie de chaque personne, il est important de réduire au maximum les dégâts. Pour produire des cartouches d’un litre d’encre, il faut 38 fois plus de litre de pétrole. Or, une cartouche peut être réutilisée et fabriquée à nouveau 3 à 7 fois, selon les experts. Rien qu’en réutilisant une cartouche une fois, les déchets liés à cette dernière seront réduits de moitié. Si chaque cartouche est donc réutilisée plus d’une fois, la réduction des détritus sera encore plus importante.  Recycler les cartouches permet d’économiser les ressources naturelles non renouvelables : un geste très important pour la planète à l’heure du réchauffement climatique. La fabrication de papier recyclé consomme 6 fois moins d’eau et 2 fois moins d’énergie pour 25 fois moins de déchets chimiques. Elle réduit aussi le volume de déchets à traiter.

Les enjeux financiers

Pour l’entreprise, recycler ses cartouches et les papiers ne représente pas beaucoup de coûts. Il est même à noter que, dans la plupart des cas, cela n’occasionne pas de dépense en plus. En effet, des sociétés responsables du recyclage proposent des services gratuits de récupération des consommables selon la consommation de l’entreprise. Ces dernières ne doivent faire qu’une demande. Elles doivent, cependant, prendre le temps de les stocker. Pour celles qui ne consomment pas beaucoup de cartouches, elles peuvent toujours les recycler en les ramenant aux endroits destinés à cet effet. Dans ce cas, l’entreprise n’aura qu’à payer les frais de déplacement. Les cartouches reconditionnées sont moins chères que les neuves alors qu’elles sont aussi, voire plus, performantes. Elles défient ainsi toute la concurrence. Plus de cartouches recyclées vont donc être mises à la disposition du consommateur, plus les consommables seront moins chères sur le marché et engendra moins de dépense pour les entreprises qui doivent les acheter.

Les enjeux industriels

Le recyclage des consommables d’impression est plus facile à faire au niveau industriel. En effet, au lieu de fabriquer de nouvelles cartouches, il suffit de reconditionner celles usagées, elles sont ainsi prêtes pour la vente. Les industries de recyclage peuvent travailler avec les producteurs de consommables pour faciliter et rendre, ainsi, leur travail plus rapide. Les cartouches reconditionnées doivent être démontées, chaque pièce abîmée est remplacée par une pièce neuve, puis elles sont nettoyées, remontées, testées et emballées. Celles qui servent à produire de nouvelles matières premières sont broyées. Puis, les éléments recyclables sont récupérés et réutilisés. Enfin, les consommables non recyclables peuvent être transformés en énergie par l’industrie.

Le papier non recyclé provient des sous-produits des scieries. Les copeaux sont traités de façon mécanique ou chimique et thermique afin d’en extraire la cellulose. Lorsque la pâte de bois est extraite, elle est blanchie chimiquement, un procédé polluant. La substance ainsi obtenue est séchée et coupée selon la forme souhaitée. Pour recycler le papier, il doit passer par trois phases principales. Il doit d’abord être placé dans un pulpeur pour rompre les liaisons entre les fibres de cellulose. Ensuite, les fibres vont être séparées des éléments comme la colle, le vernis ou les agrafes. Enfin, pour les journaux-magazines, il faut effectuer un désencrage. Une fois les trois étapes achevées, les fibres obtenues vont revenir au procédé habituel de fabrication des papiers. Cependant, le recyclage consomme moins d’énergie pour l’industrie.

Ainsi, que ce soit sur le plan écologique, financier ou industriel, il y a un grand avantage à recycler ses consommables d’impression. En effet, recycler représente un énorme impact sur l’environnement alors qu’il ne nécessite pas un investissement financier important pour l’entreprise. Pour les industries, il est aussi plus facile de reconditionner les cartouches plutôt que d’en fabriquer des nouvelles.  Il faut prendre le temps de s’attarder sur la question et de voir comment trouver la solution de recyclage qui convient à ses besoins et à sa consommation. On peut toujours trouver le moyen de transformer les cartouches d’encre, quel que soit  son type. Chaque geste peut faire la différence pour sauver la planète et pour réduire les coûts d’impression.

Published in Uncategorized

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *